www.nuitdorient.com

accueil -- nous écrire -- liens -- s'inscrire -- site

Accords de San Remo & Déclaration Balfour

 

Longtemps ignorés du public et des instances dirigeantes, la découverte de procès verbaux de la conférence de San Remo de 1920 - jusqu'alors classés "confidentiel" - remettent en question les revendications des Palestiniens.

"
Donner une chance à la Paix" est un documentaire de 15 minutes qui met en lumière les fondements juridiques d'une paix juste entre Israéliens et Palestiniens.
Ce document, resté longtemps inaccessible, expose les droits légaux des Juifs tout autant que des Palestiniens. Il démontre que ce n'est qu'en retournant à la table des négociations, et en respectant les faits historiques et le droit international, qu'il pourra y avoir une paix réelle entre Israël et les Arabes Palestiniens.

Voir le documentaire    
http://fr.givepeaceachance.info/video/

Un éclairage indispensable à ceux qui veulent donner des chances sérieuses à la paix - alors que la déclaration unilatérale d'un Etat palestinien à l'ONU du 23 septembre 2011 met en lumière les véritables intentions des Palestiniens et la crédibilité des Nations Unies.

--

 

Bref historique

Entre 1916 et 1922, l’Empire ottoman fait l’objet de tractations entre la France et l’Angleterre. A la Société des Nations, se met alors en place le principe du Mandat, selon lequel "les peuples qui ne sont pas encore capables de se gouverner devront être administrés par les nations avancées". La Palestine sera sous Mandat britannique entre 1920 et 1948. Le Document du Mandat, tel qu'il sera ratifié par la Société des Nations en 1922, contiendra le texte intégral de la Déclaration Balfour.

 

San Remo Resolution - April 25, 1920

The High Contracting Parties agree to entrust, by application of the provisions of Article 22, the administration of Palestine, within such boundaries as may be determined by the Principal Allied Powers, to a Mandatory, to be selected by the said Powers. The Mandatory will be responsible for putting into effect the declaration originally made on November 8, 1917, by the British Government, and adopted by the other Allied Powers, in favour of the establishment in Palestine of a national home for the Jewish people, it being clearly understood that nothing shall be done which may prejudice the civil and religious rights of existing non-Jewish communities in Palestine, or the rights and political status enjoyed by Jews in any other country.

Traduction en français

Conformément aux dispositions de l'article 22, les partenaires contractants acceptent de confier le mandat de la Palestine, selon les frontières qui seront déterminées par les principales puissances alliées, à un mandataire choisi parmi ces puissances là. Le mandataire sera responsable de mettre à exécution la déclaration d'origine (déclaration Balfour, voir ci-dessous), faite le 2 novembre 1917 par le Gouvernement britannique et adoptée par les autres puissances alliées, en faveur de l'établissement en Palestine d'un foyer national du peuple juif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui porterait préjudice aux droits civils et religieux des communautés non juives existantes en Palestine, ou aux droits et statuts politiques dont jouissent les Juifs dans tout autre pays.

Les mandataires choisis par les principales Puissances alliées sont: la France pour la Syrie, et la Grande Bretagne pour la Mésopotamie (Irak), et la Palestine (y compris la Transjordanie)

 

Déclaration Balfour du 2/11/1917

 

Cher Lord Rothschild,

 

J'ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l'adresse des aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civiques et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les Juifs jouissent dans tout autre pays.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

 

Arthur James Balfour

L'Article 80 de la Charte des Nations Unies légalise toutes les résolutions antérieures à la création de l'ONU adoptées par la Société des Nations.

© www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site