www.nuitdorient.com

accueil -- nous écrire -- liens -- s'inscrire -- site

ARCHIVES DU LIBAN

 

référence

date

auteur

titre

sujet

n22a624 29/10/13 Yaakov Lappin Le Liban, Satrapie Terroriste de l'Iran

 

Dans un Moyen Orient en plein chaos, chaque jour apporte des changements stratégiques et des situations d'une violence inouïe. Une chose est restée constante, la construction ininterrompue au Liban d'une base iranienne de lancement de missiles, militaire et terroriste. Via son satellite shiite, le Hezbollah, l'Iran a constitué une satrapie terroriste, d'une ampleur et d'une puissance de feu sans égale. Ses missiles et roquettes peuvent atteindre aujourd'hui n'importe quel point du territoire israélien.
n22a623 13/04/12 Jacques Benillouche Au Liban, la Syrie Mène Toujours le Jeu Bachar al-Assad ne peut se permettre de voir le Liban lui échapper et vient de relancer la vague des assassinats politiques.
n22a622 15/12/10 Orient le JJour éditorial Le Hezbollah Pille l’État Libanais Dans une conférence de presse qu'il a donnée hier, le député Mohamad Kabbara a présenté un rapport sur ce qui se passe à l'aéroport et dans les ports du Liban, et qui, selon lui, peut être résumé en ces termes : "Le Hezbollah pille l'État libanais"
n22a621 17/09/10 Rick Moran Qui a Perdu le Liban ? L'image du 1er ministre Libanais Saad Hariri, embrassant le Président Syrien Bashar al Assad lors de sa visite la semaine dernière montre une fois de plus qu'un vent nouveau souffle au Levant – un vent mauvais qui sent la nouvelle stratégie qui s'abat sur les lieux, au détriment d'Israël et des Etats-Unis
n22a620 18/04/10 Jonathan Spyer CELUI QUI SENTAIT LE VENT TOURNER "Pas besoin d'être un spécialiste de la météo pour savoir dans quelle direction souffle le vent", disait une chanson de Bob Dylan. La petite et très dispersée communauté druze est devenue experte en météorologie politique. En réalité, elle n'a pas vraiment eu le choix. Il en va de sa survie. Sa stratégie : sentir quelle tendance, quel leader ou quel pays est au sommet de la vague, puis se dépêcher de s'allier pour ensuite se laisser porter par le courant. En Israël, personne ne s'étonne plus de l'alliance entre Druzes de Galilée et formations sionistes. On pourra, en revanche, être surpris de la récente métamorphose du leader des Druzes libanais, Walid Joumblatt.
n22a618 15/04/09 Albert Soued LE 7 JUIN L'OCCIDENT RISQUE DE PERDRE LE LIBAN Ziad Baroud est le ministre de l'Intérieur du Liban et l'ami du président Michel Souleiman. En principe neutre, il espère que les prochaines élections libanaises auront lieu dans le calme et la dignité et il a mobilisé dans ce but 30 000 officiers de police. Car le 7 juin les Libanais choisiront les prochains 128 députés de la Chambre (majlis al nouwab), en soumettant leur vote dans 5500 urnes réparties dans les 26 districts électoraux.
n22a619 18/08/09 Guy Bekhor NASRALLAH A PEUR - Le Hezbollah sait qu'il peut tout perdre dans une autre guerre avec Israël

Du calme svp! Hassan Nasrallah n'a aucune intention, aucun intérêt, aucun désir de s'embarquer dans une nouvelle aventure contre Israël. En fait c'est l'inverse qui est vrai, Nasrallah a peur qu'Israël ne l'attaque!

n22a617 12/08/08 Jonatan Halevi & Ashley Perry LA TOILE TISSEE PAR LE HEZBOLLAH - Les rodomontades Iraniennes sont montées d'un cran récemment, essayant de dissuader toute attaque sur ses installations nucléaires. Le président Ahmedinejad a menacé que les forces Iraniennes allaient "couper les mains" de leurs ennemis, avant qu'ils ne puissent appuyer sur la gâchette. Beaucoup ont interprété cette déclaration comme une possible attaque préventive de missiles. Mais il y a pire.
n22a616 30/05/08 Pierre Pier COMMENT LE HEZBOLLAH IMPOSE SA LOI AU LIBAN Les chiites Miliciens du Hezbollah réunis à Jibshet (sud du Liban) disent avoir été aidés par des spectres à cheval, par des fantômes qui tiraient à leur place, par des voix qui les prévenaient de l'arrivée d'un obus...
n22a615 30/10/07 Lenny Ben David SITUATION MINEE AU LIBAN Cet été Hassan Nasrallah a promis de "grandes surprises", en cas de nouvelles hostilités. Certains pensent à des missiles à très longue portée, d'autres à des missiles anti-aériens; cela pourrait bien être les tunnels décrits ci-dessus.
n22a614 19/09/07 Amir Taheri NE BRADEZ PAS LES ESPOIRS AU LIBAN

Depuis qu’il a été chassé du Sud-Liban lors de la mini-guerre de 2006, le Hezbollah applique une stratégie visant à remplacer le gouvernement du Premier Ministre Fouad Siniora par un gouvernement répondant aux ambitions régionales de la Syrie et de l’Iran.

Cette stratégie a débuté avec un retrait des ministres Hezbollah du Cabinet de coalition de Siniora dans l’espoir que ce retrait forcerait le Premier Ministre à adopter une politique convenant à l’Iran et à la Syrie ou à affronter un effondrement de son gouvernement.

n22a613 22/08/07 Okaz, journal d'Arabie Le régime syrien a systématiquement usé de son terrorisme et exploité les contradictions libanaises pour y étendre son influence Dans son article, « Okaz » s’interroge si la Syrie n’est pas le problème du Liban ? Ou à la fois le problème et la solution ? Cette question n’est pas pour l’histoire, mais elle concerne le présent et le futur. Elle résume la situation imposée par la politique du Baas syrien sur tous les Libanais, opposition et majorité....
n22a612 07/08/07 Miguel Garroté CHRETIENS DU LIBAN, ENCORE ET TOUJOURS DIVISES Après sa défaite, face au candidat de l’opposition pro-syrienne, à la récente élection législative partielle, Amine Gemayel, ancien président libanais et leader chrétien anti-syrien, a appelé à la réconciliation entre chrétiens, en vue de l’élection présidentielle de cet automne.
n22a611 24/08/06 Ion Mihai Pacepa LA MAIN DE MOSCOU A MODELE LA SITUATION ACTUELLE AU MOYEN ORIENT Il est probable que la Russie soit le principal gagnant dans la guerre du Liban. Israël a été attaqué avec des Kalashnikovs, des Katiouchas, des missiles russes Fajr-1/3, des missiles russes anti-tank Spandrel AT-5 et Kornet. ..
n22a610 28/08/06 Interview de Abdel Halim Khaddam LE REGIME SYRIEN CHERCHE A ENTRAINER LE LIBAN DANS LA GUERRE CIVILE Khaddam estime que le refus du régime syrien de marquer la frontière libanaise s'explique par son intention de poursuivre la résistance au Liban sud puisque ces frontières "peuvent être indiquées sur la carte en une heure." Il révèle en outre que suite au retrait israélien du sud Liban en mai 2000, et alors qu'il était encore vice-président, la Syrie avait donné des instructions pour présenter la libération des fermes de Chebaa comme l'un des objectifs de la résistance libanaise, objectif qui n'avait pas été énoncé jusqu'alors...
n22a69 18/08/06 Mirfat al Hakim LE HEZBOLLAH RECRUTE DES ENFANTS D'A PEINE DIX ANS Un hebdomadaire égyptien sur les milices d'enfants armés du Hezbollah
n22a68 25/08/06 Amir Taheri LE HEZBOLLAH N'A PAS GAGNÉ -De plus en plus d'écrivains arabes lèvent le voile sur ce qui s'est réellement passé au Liban En contrôlant le flux des informations venant du Liban tout au long du conflit et avec l'aide venant de toutes les parties en désaccord avec la politique américaine, pour une raison ou une autre, le Hezbollah a peut-être gagné la bataille de l'information en Occident. Mais au Liban, au Moyen Orient et dans le monde musulman, le panorama est cependant assez différent.
n22a67 21/08/06 Michel Touma APRES LA GUERRE, LE TEMPS DES ILLUSIONS Une comparaison entre la situation présente et celle d'avant le 12 juillet permet d'établir le bilan de 33 jours de conflagration Les canons se sont tus. Le débat est lancé. En moins de vingt-quatre heures, trois des principaux piliers de l'Alliance du 14 Mars, Walid Joumblatt, Saad Hariri et Samir Geagea, ont répondu, chacun à sa façon et en abordant des angles différents, aux différentes déclarations radiotélévisées du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah.
n22a66 01/08/06 éditorial du Times Vaincre le hezbollah est une question de valeurs Mais ceci ne doit pas nous faire oublier que derrière ce spectacle désolant, il y a un conflit de valeurs et d'idéologies. Il peut nous paraître rassurant que ces menaces soient géographiquement lointaines et que notre confort n'en soit pas touché. Mais les conséquences de ce conflit s'étendent bien au-delà du Moyen Orient et nous devons déjà faire face.
n22a65 30/07/06 Michaël Béhé Les gens les plus hypocrites de la terre De fait, notre pays était devenu une extension de l’Iran, et notre soi-disant pouvoir politique servait, de surcroît, de paravent politique et militaire aux islamistes de Téhéran. Nous avons découvert soudain que Téhéran avait stocké plus de 12 000 missiles, de tous types et de tous calibres, sur notre territoire et qu’il avait patiemment, systématiquement, organisé une force supplétive, avec le concours des Syriens, qui s’appropriait, davantage jour après jour, toutes les chambres de la Maison-Liban. Figurez-vous que nous hébergeons des missiles sol-sol sur notre territoire, les Zilzal, et que le tir de tels engins à notre insu a le pouvoir de déclencher un conflit stratégique régional et, potentiellement, l’anéantissement du Liban.
n22a64 28/07/06 Evelyne Gordon Le mythe du passant innocent L'un des aspects les plus étranges de cette crise israélo-libanaise c'est l'unanime insistance de la communauté internationale prétendant que le gouvernement libanais est innocent dans cette guerre et, par conséquent, il ne devrait pas subir les conséquences des actions du Hezbollah.
n22a63 30/07/06 Guy Millière LES PRODUCTEURS DE MENSONGE Je ne peux pas penser une seule seconde que les journalistes qui travaillent pour les grands médias en France et en Europe ignorent tout du discours haineux et génocidaire des dirigeants du Hezbollah.
n22a62 27/04/05 Antoine Basbous LES DILEMMES DU HEZBOLLAH Après la défaite morale et politique de la Syrie, le mouvement chiite libanais aspire à peser dans la région
n22a61 27/04/05 Nissim Zvilli L'AUTRE MOITIÉ DU PROBLÈME L'assassinat de Rafic Hariri, qui a déclenché le retrait syrien, a réveillé les consciences sur un fait: l'inféodation du Liban à la Syrie. Mais cela ne doit pas occulter l'autre moitié du problème : la liberté du Liban est aussi bafouée par le Hezbollah et son mentor iranien. Entre la Syrie et l'Iran, le Liban est véritablement pris en étau. Et l'on ne peut raisonnablement envisager de résoudre le cas libanais en ne traitant qu'une moitié du problème.

 

Vers le Haut

© www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site