www.nuitdorient.com

accueil -- nous écrire -- liens -- s'inscrire -- site

ARCHIVES DE L'IRAK

 

référence

date

auteur

titre

sujet

n22a444 15/07/16 Seth J. Frantzman Les Kurdes d’Irak voient Israël comme un Modèle pour le Moyen Orient

Col. Delshad Mawlud : « La semaine dernière, l’Etat Islamique(EI) nous envoyait des obus de mortier jusqu’ici ».

Nous sommes à 35 km de Mossoul et une peshmerga contrôle avec soin le contenu des véhicules qui traversent ce point de passage près du Barrage de Mossoul,

dans le Kurdistan irakien. Les Peshmergas sont les forces armées du Gouvernement régional du Kurdistan, au nord de l’Irak.

n22a443 11/03/14 Mohsen Ponyamehr Obama, un Nouveau Scandale Il finit de livrer l’Irak sur un plateau d’or à l’Iran et beaucoup d’armes -

On ne compte plus les catastrophes qu’ont engendré Obama et son administration dans la région. Alors que nous vous alertions sur une des pires stratégies de l’administration américaine après le nucléaire iranien, voici que va se réaliser ce que nous redoutions.

Grâce à "la stratégie élaborée" d’Obama, Téhéran est devenu le véritable maitre de Bagdad

n22a442 03/1010 Tariq al Homayed Les Etats-Unis Cèdent l'Irak à l'Iran Il existe une idée communément admise au sein de l'élite irakienne, que partagent aussi d'autres politiciens, intellectuels et journalistes arabes : celle de l'existence d'un complot visant à diviser la région. La croyance veut que les Etats-Unis aient fait un arrangement avec l'Iran : Téhéran coopérera avec les Etats-Unis et l'Occident sur le dossier nucléaire et en échange, l'Iran sera autorisé à intervenir au niveau politique en Irak.
n22a441 07/0910 Ksenia Svetlova Israël, Notre Allié Il est tôt le matin à Irbil, capitale du Kurdistan Irakien. Quelques hommes sont rassemblés autour d'un petit kiosque où des dizaines de journaux et de magazines en arabe et en kurde sont soigneusement entassés au sol sur un morceau de tissu. La caméra "zoome" sur un homme tenant un magazine illustré portant sur la couverture une énorme étoile de David. Et le sujet n'est pas une illustration de plus de la politique d'Israël à l'égard de Gaza ou de la Cisjordanie.
n22a440 06/09/10 Albert Soued L'Irak, Sept ans et demi Après

Dans l'empire ottoman, au 19ème siècle, les Arabes pauvres de Mésopotamie, entre le Tigre et l'Euphrate se sont convertis en masse à la shia'h, sous l'influence du voisin, l'Iran. Depuis son indépendance en 1921et le rattachement du Kurdistan en 1925, jusqu'à l'intervention de la coalition américaine en 2003, l'Irak est peuplé d'une majorité shiite (60%), avec 2 fortes minorités sunnite et kurde et il est gouverné par la minorité sunnite. Avec la dictature de Saddam Hussein de 1979 à 2003, la minorité sunnite gouvernante a été souvent recrutée dans le fief du chef, la province de Tikrit.
n22a439 25/08/09 David Ignatius

DERRIERE LE CARNAGE DE BAGDAD - "Dans 5 ans, l'Irak sera une colonie de l'Iran"

 

Alors que la sécurité se détériore à Bagdad, il y a de nouvelles raisons de s'alarmer. Le chef du Service National du Renseignement (INIS), formé par les Etats-Unis, vient de quitter ses fonctions après une longue querelle avec le 1er ministre Nouri al Maliki. Le pays est ainsi privé d'un homme clé dans la lutte contre le terrorisme sectaire.
n22a438 09/04/08 Barham Salih LES GAINS EN IRAK SONT REELS Au 5ème anniversaire de la chute du régime de Saddam Hussein, il est important de faire un retour en arrière pour évaluer le chemin parcouru. La libération de la nation nous a donné l'occasion de construire un nouveau pays, basé sur l'état de droit et des principes démocratiques. Contrairement au passé, cet Irak aurait dû reconnaître et se créer autour de la diversité ethnique et religieuse. Cette promesse n'a pas encore été tenue, car des erreurs ont été faites, et peu d'Irakiens doutent que la reconstruction politique et économique aurait pu mieux se passer.
n22a437 24/03/08 Amir Taheri IRAK, AN 5, CE QUI A MARCHE Si on se base sur les compte-rendus des médias occidentaux relatifs au 5ème anniversaire de la guerre d'Irak, nous avons l'impression d'être catapultés dans les débats sans fin de 2002 et du début 2003. En restant focalisé sur le passé, personne ne peut comprendre ce qui se passe aujourd'hui en Irak et dans toute la région autour.
n22a436 13/11/07 Caroline Glick LES STRATEGIES DE L’AMERIQUE POUR LA VICTOIRE ET LA DEFAITE La guerre d’Irak est presque terminée. Et les Américains ont presque gagné. Leurs ennemis sont en fuite. Les forces d’Al-Qaeda ont perdu ou sont sur le point de perdre leurs bases d’opérations. Le nombre de leurs combattants tués ou capturés ne cesse d’augmenter. Les citoyens Sunnites d’Irak qui, il y a encore peu de temps refusaient de participer au régime post Saddam, rejoignent l’armée et les groupes de vigilance citoyenne par milliers.
n22a435 23/09/07 Frederick Kaplan NOUS SOMMES EN TRAIN DE GAGNER LA GUERRE EN IRAK, VOICI POURQUOI- Les citoyens de la province d'Anbar avaient besoin d'être protégés avant de se fier à nous

De nombreux politiciens et experts à Washington ont sans doute ignoré le point le plus important du récent témoignage du général David Petraeus au Congrès. La défaite d'al Qaeda en Irak passe par une combinaison de forces conventionnelles, de forces spéciales et de forces locales. La réalisation de ce mixage a des implications profondes non seulement sur la stratégie américaine en Irak, mais aussi sur l'avenir de la guerre contre le terrorisme.

n22a434 16/09/07 Henry Kissinger POUR SAUVER L'IRAK, LAISSONS DE COTE LA POLITIQUE POLITICIENNE Deux réalités couvrent tout débat valable sur la politique à l'égard de l'Irak. Primo, on ne peut pas mettre fin au conflit par des moyens militaires seulement. Secundo, de même, on ne peut pas y mettre un terme, en cédant le champ de bataille au jihad, dont le radicalisme n'a pas de limite.
n22a433 12/09/07 Editorial du Wall Street Journal LE GENERAL PETRAEUS A PRIS LE PERIPHERIQUE - Tout succès militaire doit être suivi d'un progrès sur le plan politique, aussi bien à Bagdad qu'à Washington

Ainsi les 2 hommes les plus capables de donner le compte rendu le plus honnête et le plus complet sur l'Irak sont venus devant le Congrès américain pour lui dire que la contre-insurrection marche bien et que les objectifs américains sont en voie d'accomplissement.

n22a432 30/03/07 Charles Krauthammer OU EST LA VRAIE GUERRE? Le Sénat et la Chambre ont tous les deux passé des lois pour mettre fin à la guerre en Irak, ou au moins pour mettre un terme à notre implication. Approuvées par une petite majorité, ces résolutions ont été étayées par un seul thème clair, nous nous sommes trompés de guerre, de pays et d'ennemi....
n22a431 16/03/07 Dr Abdel Khaleq Hussein LES EVENEMENTS EN IRAK FINIRONT PAR LA DEFAITE DU TERRORISME ET LE RETABLISSEMENT DE LA REGION Aucun terme n'est plus honni, par certains Arabes, que le terme "succès", quand il est employé en référence au processus politique en Irak. Tout article signé par un réformiste qui veut le bien de l'Irak reçoit le même accueil impulsif et pessimiste: [son auteur] est réprimandé, accusé d'ignorance, etc…
n22a430 26/02/07 Joseph Lieberman IRAK : LE CHOIX "J'en appelle à mes collègues du Congrès pour prendre du recul et réfléchir attentivement à ce qui doit être entrepris maintenant"
n22a429 12/02/07 Babak Dehghanpisheh APOCALYPSE NOW - Les forces Irakiennes se battent contre des ombres issues du culte shiite de la mort. Et c'est encore le moindre problème qu'elles ont à résoudre au Sud de l'Irak Dhia Abdoul Zahra revendique sa qualité de Messie. La veille du jour le plus saint dans le calendrier shiite, al Ashoura, quand les croyants se flagellent avec des chaînes et des couteaux, Zahra a tenté de leur apporter le salut. Armés d'armes lourdes, des centaines de fidèles se sont affrontés aux forces Irakiennes et Américaines, au Nord Est de la ville sainte de Najaf, le 28 janvier. S'étant nommés "Soldats du Ciel", ces illuminés sectaires avaient comme projet de prendre d'assaut Najaf et d'y tuer les chefs religieux. Ils combattirent avec acharnement, abattirent un hélicoptère américain, avec 2 soldats et obligèrent les forces Irakiennes à demander des renforts à deux reprises. La police locale affirme qu'il ne s'agit pas d'un ennemi ordinaire. Les combattants de cette secte ont réussi à pénétrer la fréquence radio de la police, y répétant ce message inquiétant "le Mahdi arrive". Le retour du 12ème et dernier Imam de la Shia'h, appelé Mahdi, qui a disparu au 9ème siècle, signale la fin des temps.
n22a428 06/02/07 Bret Stephens PEUT-IL Y AVOIR UN IRAK LIBERAL? Le député Mthal al Alousi y croit encore L'Amérique est arrivée en Mésopotamie pour y diffuser les Evangiles de la démocratie. Mr al Alousi est venu nous montrer un exemple de courage. Un exemple à noter au milieu des discours tels que ceux des sénateurs Hagel, Warner et Kerry.
n22a427 23/11/06 Amir Taheri IL N'Y A PAS DE SOLUTION ELEGANTE A LA GUERRE D'IRAK Les Américains se sont longtemps amusés de l'amour français pour trouver des solutions avant de savoir ce qu'est le problème. Pourtant aux Etats-Unis l'élite politique et celle des médias ont elles-mêmes pris l'habitude de rechercher pour l'Irak des solutions "élégantes". Le sentiment que les déconvenues en Irak ont mené à la défaite des Républicains du Président Bush a ouvert les vannes pour toutes sortes d'idées, certaines fantaisistes, d'autres désuètes....
n22a426 30/10/06 Georges Malbrunot COMMENT L'IRAN TISSE SA TOILE EN IRAK Pour augmenter son influence en Irak, Téhéran n'hésite pas à jouer les divisions au sein du parti du premier ministre irakien, Nouri al-Maliki et à infiltrer la milice du leader chiite, Moqtada al-Sadr.
n22a425 08/06/06 Michael Slackman LES LIENS DE L'IRAK AVEC L'IRAN CRÉENT DE NOUVEAUX RISQUES L'Ayatollah Sistani est perçu avec suspicion par les dirigeants Iraniens, car il s'oppose à l'implication des religieux en politique. Mais ses relations avec le peuple iranien se sont approfondies et élargies, depuis la guerre en Irak.
n22a424 15/03/06 David Ignatius UN PETIT PAS VERS L'UNITÉ DE L'IRAK Tentatives américaines de la dernière chance
N22a423 29/11/05 Joe Lieberman NOS TROUPES DOIVENT RESTER L’Amérique ne peut pas abandonner 27 millions d’Irakiens à 10.000 terroristes
N22a422 01/09/05 Faleh Abd Al-Jabbar EN IRAK LE CLERGÉ A PRIS LA PLACE DE LA NATION Le point qui pose le plus problème, c’est la définition des rapports entre l’Etat et la religion, ou plus précisément la question de savoir si l’islam doit être la seule source du droit, ou simplement l’une de ses sources.
N22a421 04/05/05 Thomas Friedman ILS RÉCOLTENT CE QU'ILS ONT SEMÉ C'est vrai, nous avons un long et dur combat à mener en Irak; c'est vrai aussi que les forces de la décence morale et du pluralisme avancent lentement, mais sûrement. Cela ne se fera pas en un clin d'œil. ...Les "méchants" ne gagneront pas cette guerre; mais les "bons" non plus, s'ils ne tendent pas la main à tous ceux qui se sont fourvoyés dans une lutte sans issue
N22a420 28/04/05 Robert Worth LES FEMMES VEULENT DAVANTAGE DE POUVOIR EN IRAK Qu’elles soient laïques prônant l’égalité, ou conservatrices défendant les lois islamiques, les femmes imposent leur présence dans la vie politique irakienne. Du jamais-vu dans le monde arabe.
N22a419 07/04/05 David Ignatius APRÈS DEUX ANS D’OCCUPATION, ENFIN UN ESPOIR Il est scientifiquement impossible de savoir avec exactitude ce que l’avenir nous réserve. Il faut garder espoir, prier et continuer à se battre. Une seule chose est sûre : le tombeau de l’ancien Irak a été ouvert.
N22a418 31/01/05 ESISC LES ELECTIONS IRAKIENNES SYMBOLISENT LA DEFAITE STRATEGIQUE DU TERRORISME EN IRAK Mais il sera clair aussi que ceux qui s’opposeront par les armes à cette incontestable légalité perdront tout droit – en admettant qu‘ils l’aient jamais eu – à se faire reconnaître comme une quelconque «Résistance nationale »,
N22a417 11/01/05 David Ignatius LE TEMPS EST UNE ARME Les commandants américains en Irak ont calculé qu'il fallait 9 ans en moyenne pour venir à bout de toute insurrection . Pour eux les Etats-Unis rencontrent des difficultés normales après seulement deux ans d'insurrection.

N22a416

21/10/04

Editorial Wall Street Journal

DES PROGRÈS EN IRAK
Kerry se trompe. Les nouvelles de Fallujah sont bonnes.

 

Le crédit d’être passé à l’offensive maintenant revient à Mr. Bush, car jouer la résistance minimum aurait conduit à ne pas agiter le nid de guêpes du Triangle Sunnite avant le 2 Novembre. En agissant maintenant et en urgence, nous disons aux Irakiens que nous avons l’intention d’honorer notre engagement à tenir des élections en Janvier. La violence n’aurait pas faibli en Irak, dans la course du 2 Novembre, car les Baathistes et les Islamistes cherchaient à démoraliser les votants Américains. Alors ne vaut-il pas mieux attaquer plutôt que d’attendre que les bombes nous frappent? Gageons que nous ne serons pas les seuls à nous sentir plus à l’aise vis à vis de la politique Irakienne de l’Administration le jour de l’Election, si la libération de Fallujah est finalement en route.

 

N22a415

16/07/04

Ezra Suleiman

LE BILAN DE LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE FRANÇAISE EN IRAK,

LA DIPLOMATIE D'UN MONARQUE ?

 

L'Amérique connaît certes des difficultés énormes en Irak, mais ces difficultés n'ont pas ajouté au prestige de la France. Le prestige de Chirac au moment où il a décidé de devenir le porte-parole de tous les anti-Américains du monde s'est révélé éphémère. Qu'a-t-il obtenu pour la France ? Le temps de dresser un bilan arrivera. Il est presque déjà arrivé puisque la politique étrangère qu'il a conduite n'est pas venue à son secours lors des deux échéances électorales récentes.

N22a414

19/04/04

Guy Millière

CEPENDANT, LA GUERRE EST PRESQUE GAGNÉE EN IRAK

 

Ceux qui se laissent intoxiquer par la presse française et qui croient que l’Irak est à feu et à sang, à cause des Américains, aujourd’hui voient, je le sais, les choses tout autrement. Je regrette pour eux qu’ils n’aient rien appris et rien retenu des leçons du passé. Ceux qui intoxiquent volontairement les esprits voient aussi les choses autrement et ne sont prêts à reculer devant aucun mensonge pour tenter de parvenir à leurs fins. Ils existent partout. Ils sont particulièrement nombreux en France, et ceux qui se laisseraient intoxiquer par eux devraient lire, d’urgence, le dernier livre d’un grand journaliste américain, Kenneth Timmerman, The French Betrayal of the United States [1]. Timmerman y montre pourquoi la presse française ment, quels intérêts sous-tendent ses mensonges et pourquoi la France ne souhaite ni la démocratie en Irak, ni le maintien de George Bush au pouvoir, ni, ce doit être dit, la survie à moyen terme d’Israël.

 

N22a413

14/04/04

Albert Soued

LES TROUBLES DE "PASSAGE"

 

Comme l'Israélien de la rue, l'Irakien a besoin de paix et de sécurité. Après un an, le voyou et le voleur occupent aujourd'hui la rue irakienne, peu habituée à jouir de tant de liberté. Certains diront que c'est une évolution normale d'un pays qui se libère d'un joug de plus de quarante ans. Mais le fait est là que l'Irakien de la rue a peur et qu'il n'y a pas assez d'ordre dans le pays. Les Irakiens comme les Américains sont en train de payer les lacunes de l'imprévoyance.

 

N22a411

11/04/04

Nimrodi Raphaeli

MOQTADA AL-SADR PRIVÉ DU SOUTIEN DES GUIDES IRAKIENS

Al-Sadr manifeste depuis un certain temps colère et frustration face à son exclusion du Conseil gouvernemental irakien. Rappelant quelque peu les ayatollahs iraniens qui l’ont formé pour devenir ouléma, Al-Sadr est surtout motivé par la création d’un Etat islamique en Irak, et l’éventualité d’affrontements n’est pas écartée si ces derniers peuvent l’aider à réaliser cet ultime objectif. Si son influence sur les Irakiens chiites n’est pas aussi importante que celle du grand ouléma chiite, le grand ayatollah Ali Al-Sistani, sa tendance à user de tactiques douteuses ne peut être ignorée. Al-Sadr n’est toutefois pas soutenu par les autres guides chiites irakiens.

 

N22a412

04/04/04

Michel Gurfinkiel

ET SI L’AMÉRIQUE PERDAIT CETTE GUERRE ?

 

Vous soutenez donc les barbares contre les Américains. Plus ils font preuve de barbarie, plus vous les soutenez. Il y va de votre vie, de votre survie, et de celle de votre famille.

C'est cette logique de peur, si simple, si inexorable, que les Américains doivent briser. En faisant savoir qu'ils resteront longtemps, très longtemps, en Irak. Et en infligeant aux barbares, sans délai, sans merci, sans hésitation, un châtiment à leur mesure.
George W. Bush saura-t-il agir ? Nous voici au moment de vérité.

 

N22a410

11/02/04

William Safire

GUERRE D'IRAK, LE MOTIF EST LÀ…

 

Il y avait 3 casus belli pour libérer l'Irak: arrêter le massacre des civils Irakiens, massacre plus sanglant que celui du Kosovo, et on a trouvé de nombreux charniers horribles; découvrir un lien direct entre Saddam Hussein et la terreur internationale représentée par al Qaeda, et on vient de mettre la main sur la preuve formelle d'une demande de renforts pour détruire la démocratie naissante en Irak (1); le troisième "casus belli" est l'idée raisonnable que Saddam Hussein avait des armes de destruction massive qui peuvent balayer des villes entières et on n'est pas loin de découvrir aussi la "valise" enterrée qui les contient.

 

N22a49

14/01/04

Memri

LA NAISSANCE DOULOUREUSE DE LA SOUVERAINETÉ IRAKIENNE

 

L’Accord du 15 novembre présente trois problèmes principaux concernant son application dans les temps définis : a) l’ordre du transfert de souveraineté ; b) la méthode de désignation des membres de l’Assemblée nationale transitoire ; c) la signification de « nouvelles élections pour un nouveau gouvernement irakien. »

 

N22a48

03/11/03

Ralph Peters

ON NE PERSUADE PAS AVEC DES PHRASES

 

Le plus grand danger sur le plan de l'information ne vient pas du fait que nous n'ayons pas réussi à diffuser des nouvelles positives, mais bien les effets négatifs d'une folle rhétorique: quand un général rattaché au Secrétariat à la Défense fait des déclarations publiques qui viennent comme en écho de l'intégrisme de Ben Laden, il scie à la base tout travail de reconstruction de nos soldats sur le terrain. Les remarques insolites du général Jerry Boykin à propos de l'Islam jugé comme une religion d'idolâtres sont les signes d'une ignorance des faits et de préjugés religieux, et elles offrent une illustration extrême d'une simple évidence: il nous manque une compréhension de la région, à la fois profonde et nuancée; et ceci est impératif pour obtenir toute avancée stratégique; et nos meilleures armes, ce sont les résultats et non la rhétorique.

 

N22a47

29/10/03

Bernard Lewis

UN ROI ET UN PAYS, LA SOLUTION HASHÉMITE APPLIQUÉE À L'IRAK

 

J'ajouterai personnellement que si cette expérience monarchique est concluante, elle servira d'exemple de solution au problème épineux des Palestiniens, qui sont très divisés entre eux depuis le processus d'Oslo, et qui risquent de tomber dans le filet de l'Islamisme du Hamas, à la disparition d'Arafat. Les territoires autonomes pourraient recevoir eux aussi une couverture royale et Hashémite, celle d'Abdallah de Jordanie, avec qui Israël pourrait s'entendre.

 

N22a45

08/09/03

Paul Bremer

LE CHEMIN VERS LA SOUVERAINETÉ DE L'IRAK

 

La nuit dernière, le président Bush a appelé les Américains à soutenir les Irakiens dans leur route vers la souveraineté. Je suis persuadé que le peuple américain saura répondre à ce "challenge" comme il l'a toujours fait.

 

N22a44

28/08/03

Ali Ballout

SADDAM A BIEN PRÉPARÉ L’APRÈS-SADDAM

Le 8 avril, vingt-quatre heures avant la chute de Bagdad, Saddam Hussein demanda à son cousin Ali Hassan al-Majid, connu sous le nom d’Ali le Chimique [récemment arrêté], de quitter Bassorah pour rallier Bagdad et lui confier la direction de la résistance si lui-même venait à disparaître. L’ancien vice-président Taha Yassin Ramadan, qui a été capturé à Mossoul [le 19 août], fut nommé à la tête d’Al Ansar, et Izzat Ibrahim al-Douri, l’ancien commandant en chef adjoint des forces armées irakiennes, à celle des Moudjahidin. C’est à Douri, qui entretient des liens étroits avec les personnalités islamistes du monde arabe et musulman, qu’on doit l’islamisation de la société irakienne depuis 1992. Saddam Hussein n’a pas voulu confier de responsabilités aux autres membres de la hiérarchie baassiste, d’une part parce qu’ils étaient trop âgés, d’autre part parce qu’ils étaient trop reconnaissables.

 

N22a43

19/08/03

Amir Taheri

LES ORPHELINS DE SADDAM

 

Le peuple d'Irak a le droit de savoir exactement qui a œuvré pour un régime qui a ruiné leur pays et leurs vies pendant plus de trois décennies.

 

N22a41

06/04/03

Bernard Lewis

Une question, et des réponses.

 

Le débat occidental et la campagne contre la guerre ont certainement encouragé Saddam Hussein dans la voie de la guerre et ont découragé les Shiites pour nous acclamer. Le débat occidental et la campagne contre la guerre ne mettront pas fin à celle-ci. Mais s'il se trouve, ils l'auront rendue plus longue et plus dure.

 

N22a42

27/03/03

Albert Soued

UNE SEMAINE DE GUERRE AU MOYEN ORIENT

 

Alors devant une guerre d'Irak qui a de fortes chances de durer, on va servir au peuple un "os à ronger", le "problème palestinien". Heureusement qu'il était là, celui là! D'ailleurs il est toujours là, quand on en a besoin. La braise est toujours maintenue flambante depuis la fin de la dernière guerre mondiale. Et de nombreux pays s'en sont servis, notamment les pays arabes, principalement l'Irak. Le mot "Palestine" (falastine) est toujours dans la bouche de Saddam Hussein, un sésame ouvre-toi, pour obtenir ce qu'il veut de son peuple exsangue. Mais il n'est pas le seul. Dès qu'un chef d'état se sent en difficulté, il sort "le problème palestinien" de sa besace, aujourd'hui c'est Tony Blair, avec son ministre du Foreign Office Straw (de la paille… pour aller enflammer ailleurs!). Au moins il sert à quelque chose, ce "problème palestinien".

 

N22a46

19/03/03

Divers auteurs

LES ARMES DE DESTRUCTION MASSIVE CACHÉES  COMMENCENT À CIRCULER….

 

Ce n'est qu'en 1997, lors d'excavations à Berlin pour la construction du musée de l'Holocauste, qu'on a trouvé à 3 m de profondeur le bunker de 11 chambres de Goebbels!

Imaginez alors comment on peut trouver dans un grand pays désertique comme l'Irak des armes enfouies, si quelqu'un ne vous dit pas où elles se trouvent exactement. Si ce quelqu'un n'existe plus ou se trouve à l'étranger, il faudra attendre le hasard, dans des centaines d'années…Alors pourquoi ce brouhaha médiatique autour de la non-découverte d'armes de destruction massive?

 

 

Vers le Haut

 © www.nuitdorient.com par le groupe boaz,copyright autorisé sous réserve de mention du site